OIE - Go to the homepage

AMR Watch Logo

Subscribe here to the OIE bi-monthly newsletter on antimicrobial resistance!

 

Rabies Watch Logo

Subscribe here to the OIE bi-monthly newsletter on rabies!

 

PPR Watch Logo

Subscribe here to the OIE monthly newsletter on PPR!

 

ASF Watch Logo

Suscribe here to the OIE monthly newsletter on ASF!

 

FMD Watch Logo

Suscribe here to the OIE monthly newsletter on FMD!

 

 

OIE OAI-PMH repository

 

 

Recherche simple


N.B. Utilisez les guillements pour les mots composés. Ex : "Une Seule Santé", "Peste porcine africaine"

Autres recherches  : 

> Recherche avancée dans la revue Scientifique et Technique

> Recherche avancée dans tous les documents

 

Base Documentaire : Article
Titre d'origine The quest for a true One Health perspective of brucellosis
Titre La recherche d’une authentique perspective « Une seule santé » sur la brucellose
Auteurs GODFROID J.;DEBOLLE X.;ROOP R.M.;O'CALLAGHAN D.;TSOLIS R.M.;BALDWIN C.J.;SANTOS R.L.;MCGIVEN J.A.;OLSEN S.C.;NYMO I.H.;LARSEN A.;AL DAHOUK S.;LETESSON J.J.
Périodique REV. SCI. TECH. OFF. INT. EPIZ.
Volume 33
Num. périodique 2
Date de parution 8/2014
Nbre/N° de page 521-538
Note-ill. 1 fig., 114 ref.
ISBN/ISSN 0253-1933
Resume_FR « Une seule santé » se réfère à une collaboration pluridisciplinaire visant à atténuer les risques pour la santé publique imputables aux micro-organismes présents chez les animaux et transmissibles à l’homme. La collaboration scientifique et l’intégration sectorielle requises pour chaque type de maladie zoonotique varient en fonction de l’amélioration sanitaire attendue de la démarche « Une seule santé » et des bénéfices économiques qui peuvent en résulter. En effet, ce n’est pas du tout la même chose d’atténuer les risques zoonotiques liés à des maladies émergentes à potentiel pandémique et d’atténuer les risques liés à une maladie zoonotique endémique comme la brucellose. De même, les opérations de gestion de la brucellose à l’interface entre les animaux sauvages et le bétail dans les zones de protection de la faune sauvage sont par essence différentes des mesures d’atténuation du risque de transmission d’une espèce donnée de Brucella au sein de ses espèces hôtes préférentielles, mesures elles-mêmes différentes de celles visant à atténuer le risque de passage d’une espèce donnée de Brucella à des espèces d’hôtes incidents, parmi lesquelles l’espèce humaine. Les modèles économiques de la brucellose ont tendance à simplifier à outrance, voire à surévaluer ou sous-évaluer la transmission entre les hôtes réservoirs et les hôtes incidents. En outre, les répercussions autres que celles liées aux marchés ne sont pas toujours correctement évaluées ; c’est le cas d’aspects tels que l’évitement de la maladie chez l’homme, la confiance des consommateurs et la biologie de la conservation. Partant, l’incertitude est telle que les prédictions économiques de ces modèles sont sujettes à caution. La connaissance de la biologie de l’infection par Brucella spp. s’avère donc une condition préalable. Les auteurs examinent et soulignent les caractéristiques essentielles de la biologie de l’infection par Brucella spp. ainsi que les changements intervenus dans l’épidémiologie de la brucellose qui doivent être pris en compte dans une authentique perspective « Une seule santé » sur cette maladie.
Contenu dans One Health
Langue ANGLAIS
Langue résumé ANGLAIS ; ESPAGNOL ; FRANCAIS
Provenance Document OIE
Acces Tout public
Localisation Document physique - BIBLIOTHEQUE OIE
Cote Bibliothèque OIE OIE
PMID 25707181
Lien Librairie en ligne http://web.oie.int/boutique/index.php?page=ficprod&id_produit=1308&lang=en
DOI http://dx.doi.org/10.20506/rst.33.2.2290
EN 14-godfroid-521-538.pdf


                         

Copyright © OIE 2017. All rights reserved

Contact